Vous êtes ici: Accueil > Pays de Pévèle > Villages Liens  | Contact  |
    

 

 

 

 

 

Société Historique du Pays de Pévèle

3, rue Neuve - F59242 Templeuve

Tel : +333.20.34.98.52

Village du pays de Pévèle : Saint-Maur


Saint-Maur fut une commune à part entière d’environ 430 habitants avant sa fusion avec Tournai en 1977.
Le village de Saint-Maur est de création relativement récente. À l'origine, au XIIe siècle, se trouve la cense de Wissempierre, création de l'abbaye Saint-Martin de Tournai sur le territoire de la paroisse d’Ere.
En 1326, le chapitre cathédral de Tournai érige la portion de territoire construite autour de Wissempierre en paroisse distincte. Le village prend alors le nom du patron de la chapelle qui s'y trouve c'est-à-dire saint Maur, patron des charbonniers, des chaudronniers et des fossoyeurs.
La seigneurie de Saint-Maur est partagée au long de son histoire entre le baron d'Ere, seigneur du lieu, et l'abbaye Saint-Martin, qui possède une grande partie des terres.
Le hameau de Pont-à-Rieu situé à proximité du Rieu de Barges - ruisseau qui se jette dans l’Escaut - et le lieu-dit Warnaffe, construit autour d'une ferme aujourd'hui disparue appartenant également à l'abbaye Saint-Martin, font également partie du village de Saint-Maur.
La commune était traversée du sud au nord par la voie romaine reliant Bavay à Tournai, qui a été l'une des plus importantes voies de communication du nord de la Gaule.

Grand-place
De forme trapézoïdale, c’est l'une des plus grandes du pays.
En son centre se trouve l'église entourée du cimetière. Les maisons sont bâties tout autour.
Elle est entièrement couverte d'herbe ; à l'origine cette place servait de trieu c’est-à-dire de pâturage collectif.

Eglise
De style néogothique, elle succède à deux précédents édifices. Elle a été construite vers 1925, après le dynamitage du précédent édifice par les Allemands durant la Première Guerre mondiale. Elle sera à nouveau gravement touchée par les bombardements de mai- juin 1940.

Ferme du château
Située au nord-est de la place, elle doit son nom au castel démoli au XIXe siècle. Elle porte également le nom de «ferme de la brasserie».
Elle fut la propriété de l'abbaye Saint-Martin de Tournai, qui y avait établi une brasserie active de 1720 à 1760 ; le portail porte un cartouche de pierre sculpté des armes et de la crosse de l’abbé Yvan de Quesne avec la devise Mory Lucrum (mourir est un avantage) et la date 1564. Au centre de la cour rectangulaire se dresse une belle tour colombier carrée (voir photo ci-dessus). Les bâtiments actuels les plus anciens datent de 1757, d’après les ancrages visibles. Le plafond de la grange reconstruit en 1947, suite à un incendie, est entièrement voûté de briques, ce qui constitue un cas unique.

Ferme Desmons
Elle est toujours la propriété de cette famille originaire d’Auchy-lez-Orchies et qui donnera un bourgmestre à Saint-Maur. L’actuel édifice en brique au pigeonnier-porche monumental date du XIXe siècle mais succède à des bâtiments plus anciens dont on aurait conservé la base en moellons.

Croix Morlighem
Elle s’élève le long de l’ancienne voie romaine et daterait de 1414. La légende en fait la sépulture d’un général anglais faisant partie des armées d’Edouard III durant la Guerre de Cent Ans ou alors elle aurait été érigée par un voyageur trop content d’avoir échappé à une embuscade à cet endroit.


 

Patrimoine et Actualité de Saint-Maur

 

Place de Saint-Maur
8 août 2018

La place de Saint-Maur est une des plus grandes du pays.
 

Bibliographie de Saint-Maur
10 août 2018

Liste des ouvrages publiés au sujet de Saint-Maur.
 

BiblioSaintMaur