Vous êtes ici: Accueil > Pays de Pévèle > Villages Liens  | Contact  |
    

 

 

 

 

 

Société Historique du Pays de Pévèle

3, rue Neuve - F59242 Templeuve

Tel : +333.20.34.98.52

Village du pays de Pévèle : Guignies


Longtemps associé au hameau de Velvain au sein de la paroisse Saint-Piat (voir Wez-Velvain), ce village-rue est maintenant une composante de l’entité de Brunehaut dont il occupe environ 400 hectares, situés à une altitude variant de 40 à 50 m. L’origine de la toponymie qu’elle soit latine (Goegnies ou Guignies) ou germanique (Guenehem) renvoie à la demeure ou domaine d’un Guonus, Gui, ou Guyon.
Les seigneurs de Guignies, surnommés Ladessous à partir du XIIIe siècle, ont laissé leur nom à un château encore figuré sur la carte de Ferraris (1777) mais dont il ne subsiste plus que « le clos de la conciergerie », au 28 de la rue de la Brasserie.
Bien qu’il semble que le château soit resté un certain temps la propriété de la famille des Ladessous, le territoire du village a été morcelé en huit fiefs dépendant de différents seigneurs. S’il ne reste pas de traces notables des fermes seigneuriales ou importantes de cette époque, en revanche, il existe des constructions plus modestes peu modifiées, datant du XVIIIe siècle. En particulier, il faut citer le 27 de la rue de la Brasserie qui a conservé ses ancrages en bois, ses baies à encadrement de bois (la porte a été partiellement murée) et surtout une potale. Les potales (ou potèles en picard ou en wallon), niches abritant une statue de saint, étaient nombreuses le long des chemins. Celle-ci a perdu sa statue mais doit d’être parvenue jusqu’à nous au fait d’être logée dans l’encoignure formée par les deux bâtiments de cette petite ferme en L.

Les bâtiments de la Brasserie Allard méritent également une mention. Il s’agit à l’origine d’une ferme reconstruite vers 1797 dont il reste un bâtiment à front de rue comportant un imposant porche d’entrée (voir photo ci-dessus) qui donne sur la rue de Chaurette, devenue rue de la Brasserie depuis la réforme des collectivités locales de 1977. En 1890, C’est Mme Allard-Milhomme qui, en 1890, transforme la ferme en brasserie, laquelle fermera ses portes en 1990. Mais la bière Brunehaut continue à être produite par la brasserie de Rongy.

L’église Saint-Piat, dont dépendent les paroissiens de Guignies, a été construite sur le territoire de Velvain (voir Wez-Velvain) au début des années 1770, à l’emplacement d’édifices plus anciens, victimes de diverses vicissitudes. En 1566, notamment, le sanctuaire fut détruit par des protestants lors de la crise iconoclaste. Ceux-ci furent aussitôt châtiés par Philippe de Noircarmes, seigneur (entre autres) de Genech, un des principaux auxiliaires de la gouvernante des Pays-Bas, Marguerite de Parme, lors de la « révolte des gueux ».

 

Patrimoine et Actualité de Guignies

 

Potale
29 janvier 2017


Potale, 27 rue de la Brasserie.
Les potales (ou potèles en picard ou en wallon), niches abritant une statue de saint, étaient nombreuses le long des chemins. Celle-ci a perdu sa statue mais doit d’être parvenue jusqu’à nous au fait d’être logée dans l’encoignure formée par les deux bâtiments de cette petite ferme en L.