Vous êtes ici: Accueil > Pays de Pévèle > Villages Liens  | Contact  |
    

 

 

 

 

 

Société Historique du Pays de Pévèle

3, rue Neuve - F59242 Templeuve

Tel : +333.20.34.98.52

Village du pays de Pévèle : Rumegies


Rumegies (altitude entre 18 et 34 m et superficie de 7,71 km2) compte environ 1600 habitants.
La commune fait partie de la Communauté d'agglomérations de la porte du Hainaut et du Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut.

Le village a été occupé par les hommes de la préhistoire il y a environ 5000 ans.
Des découvertes récentes effectuées le long de l’Elnon attestent un passé néolithique, où les activités étaient orientées vers l’agriculture et la chasse et des fouilles archéologiques effectuées aux Trois Magots attestent une occupation gallo-romaine vers le IIe siècle de notre ère.
Le premier nom ancien de Rumegies apparaît en 1058, dans une donation faite par le roi Henri à l’abbaye d’Hasnon. On y lit le nom de Rumelgeias. En 1286, dans le cartulaire de Flandres, le village s’appelle déjà Rumegy. L’origine du nom serait la plaine vide.
Dès le VIIe siècle et jusqu'à le Révolution, le village sera dépendant de l’abbaye de Saint-Amand sur un plan religieux, institutionnel, judiciaire et surtout économique. Les villageois étaient soumis à toutes sortes de taxes en argent ou en nature : livraisons de pain, poulets, œufs, porcs, paiement d’une partie de la récolte, la dîme.
En 1521, la conquête de Charles Quint fait passer la seigneurie de Saint-Amand et Rumegies aux Pays-Bas espagnols. Ils y resteront jusque 1668, date du rattachement à la France. De cette époque, date l’implantation d’un culte dédié à Notre-Dame de Montserrat.
Les guerres se poursuivront jusqu’au XVIIIe siècle. Le curé du village Alexandre Dubois (1686-1739) laissera dans son journal des témoignages particulièrement poignants.
La Révolution Française n’épargnera guère la communauté villageoise. Lors des guerres déclenchées en 1792, le village se trouvera confronté aux problèmes inhérents à la situation frontalière : incursion des Autrichiens, résistance des habitants, guerre religieuse entre prêtres constitutionnels et réfractaires.
Le XIXe siècle, siècle de l’industrialisation, voit s’apaiser les tensions. La population du village s’accroît. Les activités économiques se développent comme la brasserie, la filature, le tissage, la meunerie. L’agriculture se spécialise.
En 1914, le village connaît l’occupation allemande. Angèle Lecat, en 1918, paiera de sa vie son héroïque résistance à l’ennemi.
Rumegies a aussi son héros de la seconde Guerre Mondiale : Paul Dussart, résistant FFI abattu dans l’Yonne en septembre 1944.

Eglise Saint-Brice : c’était, au début du XVIIe siècle, une église toute simple. Elle fut reconstruite à la fin du XVIIIe siècle. (voir détails ci-dessous).
Clergerie : construite aux XVII et XVIIIe siècles, c’était la demeure du clerc de l'église qui, notamment, enseignait aux enfants.
Presbytère : jadis considéré comme l'un des plus beaux du diocèse de Tournai, son plan est celui d'une grande ferme car on y trouve la grange dîmière de l’abbaye de Saint-Amand, datée de 1771, dans la cour d'entrée. Le mur de clôture sur rue comporte des sculptures sur les clés des arcs de portes, l'une datée de 1771 avec l'effigie de saint Rémi. Le presbytère lui-même est une belle maison en briques, type longère, dont les fenêtres sont bordées de pierre. La toiture à brisis est couverte de tuiles noires. En 2015 la mairie envisage son installation dans ces édifices et les fait réaménager avec l'ajout d'une aile moderne qui s'allie bien à la masse primitive (voir photo ci-dessus).

Les plus anciennes fermes du village se caractérisent, pour la plupart, par un porche surmonté d'une tour plus ou moins haute, couronnée par une pyramide de charpente couverte en tuiles ou en ardoises.




 

Site de la commune : www.rumegies.fr/


Patrimoine et Actualité de Rumegies

 

l'église Saint-Brice

Une visite virtuelle de l'église de Rumegies (photos Marc et Arnaud Debersée).
Pour mieux connaître l'histoire de cette église, voir notre ouvrage sous la direction d'Alain Plateaux :Les églises de la Pévèle française aux éditions Pierre Mardaga
 

l'église de Rumegies

Eglise de Rumegies : son histoire
3 septembre 2018

Depuis l'époque des Albums de Croÿ jusqu'à nos jours, découvrez ci-dessous l'histoire de l'église de Rumegies.
 

Rumegies.Eglise

la brasserie Waymel

Quelques photos de la brasserie Waymel prises par Marc Debersée. Nous recherchons tous documents concernant les brasseries de Rumegies, originaux ou copies (factures à en-tête, sous-bocks, étiquettes, etc.)
 

La brasserie Waymel

Bibliographie Rumegies
21 décembre 2011

Liste des ouvrages parus sur Rumegies
 

Bibliographie Rumegies