Vous êtes ici: Accueil > Pays de Pévèle > Villages Liens  | Contact  |
    

 

 

 

 

 

Société Historique du Pays de Pévèle

3, rue Neuve - F59242 Templeuve

Tel : +333.20.34.98.52

Village du pays de Pévèle : Aix-en-Pévèle


Aix-en-Pévèle, qui, en particulier au XXe siècle, s'appelait Aix-lez-Orchies, a retrouvé son nom historique en 2018. C'est une commune d'environ 1100 habitants réunis sur un territoire de 6,55 Km2, allant d’une altitude de 22 à 47 m. Elle fait partie de la Communauté de communes Pévèle Carembault.

Il y a environ 10 communes à porter ce nom en France, indiscutablement d’origine romaine et se rapportant à l’eau (le mot latin aqua donnant Aix, là où souvent il y avait des sources thermales.

La présence gallo-romaine est ici attestée par les innombrables débris de tuiles, briques et autres matériaux de l’époque, sur le site du cimetière notamment, mais plus encore par les vestiges d’un bâtiment sous l’église découverts par les fouilles effectuées par la SHPP en 1981. Des murs et des éléments pouvant faire penser à un hypocauste (système de chauffage par le sol) font croire à une installation importante, villa ou thermes. Il faut noter que l’orientation n’est pas celle de l’église et que cette dernière est dédiée à saint Laurent, dont le culte est lié à l’eau, comme à Anstaing.
Un château sur mottes s’implante sur ce site probablement vers le Xe siècle avec une chapelle qui deviendra l’église paroissiale. Il est décrit comme se trouvant entre la place et le cimetière, comprenant un donjon, des fossés, une basse-cour. Jusqu’à une époque très récente, le site du cimetière occupait nettement l’une des mottes et une grande ferme se trouve encore sur une autre. Le château disparaît à une époque inconnue, n’en subsiste que la ferme vendue en 1708 par Robert du Chastel à Bonaventure Vannoy, licencié en loi à Douai. Le village appartient à la célèbre et puissante famille de Landas, dont la commune est proche d’Aix, puis aux Du Chastel de la Howardries qu’ils reçoivent suite à un mariage. En 1603, sur l’une des gouaches des Albums de Croÿ, on voit une petite agglomération entourant l’église et la campagne s’étendant jusqu’Orchies. Il y avait un moulin, de nombreuses fermes et un autre château, situé vers Mouchin (autre site gallo-romain important) : Villecasseaux. Le préfixe ville indique également une origine très ancienne relative à la présence d’une villa. Des mottes entourées d’eau sont visibles sur des cartes anciennes et des cadastres. Il n’en subsiste que de vagues vestiges. Comme le village, Villecasseaux a appartenu aux seigneurs de Landas, puis ensuite aux du Chastel, de Postel, d’Herbais. A la Révolution, ce château est vendu à François Bouly, un habitant d’Aix.

L’église a une histoire très complexe (voir annexe) et témoigne d’un nombre considérable de transformations. La majeure partie du clocher est encore du XIe siècle.

Les nombreuses fermes qui se trouvent sur le territoire sont parfois importantes, comme la ferme du Planard, en extrémité du village vers l’Elnon, ou la Ferme du Marais dont de nombreux censiers furent inhumés dans l’église. Une autre a abrité une brasserie et possède encore une grosse tour.
Le village d’Aix a aussi des maisons écologiques construites vers l’an 2000 par Philippe Stark, promoteur utilisant le bois et le verre.

Aix-en-Pévèle vu par l’ingénieur du roi, Claude Masse, entre 1724 et 1727. (Cf. Pays de Pévèle n° 34 – Frédéric Vienne – Quand l’ingénieur du roi, Claude Masse, visite la Pévèle) :
L’on y compte environ 80 feux*. Monsieur le Vicomte d’Howardries en est le seigneur. Il n’y a rien de remarquable

*On compte 4 à 5 personnes par feu ou foyer. Ce qui représente ici environ 350 habitants.





 

Patrimoine et Actualité de Aix-en-Pévèle

 

Eglise Saint-Laurent
25 mars 2020

L'église d'Aix-en-Pévèle a une histoire peu commune.
l'extérieur en a été restaurée en 2019.
 

Aix.Eglise